top of page
Rechercher

Première conférence belge sur la science pour l'action climatique

Lundi et mardi prochains (19 et 20 février), Bruxelles accueillera la première édition de la conférence Belgian Science for Climate Action. Elle sera organisée par le Centre Belge du Climat. Pendant deux jours, des scientifiques, des universitaires, des décideurs politiques ainsi que des représentants du secteur privé discuteront des extrêmes climatiques, de leurs causes et de leurs conséquences. C'est la première fois qu'un événement de cette envergure est organisé en Belgique. Au total, environ 400 participants belges et internationaux sont attendus. 

Causes et conséquences des extrêmes climatiques 

 

Les phénomènes climatiques extrêmes, tels que les sécheresses sévères, les vagues de chaleur et les fortes précipitations, peuvent avoir de profondes répercussions sur la société et les écosystèmes. Le changement climatique fera probablement accroître la fréquence et l'intensité de ces phénomènes extrêmes. Il est donc urgent de comprendre leurs causes, leurs risques et leurs conséquences. Ces événements ont des répercussions importantes sur la société et les écosystèmes. Pour mieux les anticiper, les décideurs politiques et le secteur privé ont un besoin croissant d’expertise scientifique exploitable et applicable, et de transfert de connaissances. Cela inclut entre autres la planification stratégique pour l'évaluation des risques climatiques, la gestion des risques de catastrophe et l'adaptation. 

 

Quelles mesures pouvons-nous prendre pour améliorer notre compréhension scientifique des extrêmes climatiques, de leurs causes, de leurs conséquences ?  Quelles actions sont nécessaires pour les éviter au maximum et se préparer à des événements potentiellement plus intenses et plus fréquents à l'avenir ? 

 

La première édition de la conférence Belgian Science for Climate Action vise à explorer ces questions et de prendre conscience de la diversité et de la vitalité des recherches belges en rapport avec le climat. Pendant deux jours, les participants interagiront avec des chercheurs, des scientifiques, des acteurs du monde de l'entreprise et des acteurs politiques au cours d'ateliers, des débats ainsi que des sessions scientifiques.  

 

Un aperçu du programme  

  

Sur quoi portera exactement cette conférence de deux jours ? Qui sont les orateurs et quels sont les thèmes abordés ? Nous expliquons brièvement le contenu de la conférence à travers quelques sessions concrètes :   

  

  • Systèmes d'alerte et communication des risques : leçons tirées des inondations de 2021  

Au cours de cette session, la professeur Catherine Fallon (Université de Liège), ainsi que les autres intervenants (dont Antoine Iseux du Centre national de crise et Valérie Dejardin, bourgmestre de la commune du Limbourg), reviendront sur les précipitations désastreuses qui ont frappé une partie de la Wallonie au cours de l'été 2021. Que s'est-il passé depuis pour mettre en place de meilleurs systèmes d'alerte et de communication de crise au cas où d'autres extrêmes climatiques se produiraient à l'avenir ? 

 

  • Effets du changement climatique sur la santé physique et mentale  

Les extrêmes climatiques affectent la santé humaine de plusieurs manières. Ils fragilisent le système de santé et augmentent le risque de maladies infectieuses et de décès prématurés. Cette session, présidée par le professeur Ann Desmet (Université Libre de Bruxelles), présente différentes perspectives sur l'état actuel des connaissances scientifiques sur la façon dont le changement climatique et les extrêmes affectent la santé physique et mentale. 

 

  • Les villes et les extrêmes climatiques  

Les villes sont à la fois vulnérables aux extrêmes climatiques et des sources majeures d'émissions. La session présidée par le Dr Rafiq Hamdi de l'Institut Royal Météorologique, donnera un aperçu de la manière dont les villes peuvent être protégées contre le changement climatique et des défis auxquels elles sont confrontées dans un monde plus chaud. Et lors de la session plénière du premier jour, Bas Smets, architecte et professeur en pratique à l'université de Harvard, expliquera comment lui et son studio de design explorent de nouvelles façons de transformer l'environnement urbain en microclimats rafraîchissants afin de lutter contre le changement climatique.  

  

  • Sand / Encore 1Été performance artistique  

Comment les artistes abordent-ils le changement climatique et son impact dans notre monde moderne ? Anne Teresa De Keersmaeker s'est inspirée d'un texte visionnaire de George Sand, vieux de 150 ans, qui a douloureusement prédit la réalité du changement climatique. Les danseurs de Rosas apportent une interprétation poétique du texte de Sand sur la scène de cette conférence. 

 

 

Centre Belge du Climat 

 

Cette conférence organisée par le Centre Belge du Climat sera le premier événement d’une telle ampleur impliquant toutes les disciplines scientifiques et tous les acteurs de la transition climatique. 

 

Le Centre Belge du Climat a été créé fin 2022 avec pour mission de maximiser l'impact des sciences sur l'atténuation et l'adaptation au climat en Belgique afin de soutenir une transition efficace et socialement juste vers une société climatiquement neutre et résiliente. Le Centre coordonne la recherche stratégique interdisciplinaire sur le climat en Belgique et facilite le transfert de connaissances vers les décideurs des secteurs public et privé. 

 

Un an après sa création, l'organisation de cette conférence est une étape logique dans la réalisation de ces objectifs. 

 

Thomas Dermine, Secrétaire d’État pour la Relance et les Investissements stratégiques, chargé de la Politique scientifique : “La Belgique dispose de centres de recherche de classe mondiale dans le domaine du climat. Lorsque j'ai créé le Centre Belge du Climat il y a un peu plus d'un an, c'était aussi avec l'ambition de réunir des scientifiques avec des acteurs politiques et économiques. Cette première conférence Belgian Science for Climate Action, s'inscrit parfaitement dans le triple objectif de renforcer la capacité de recherche scientifique, d’améliorer le transfert de connaissances et d’accroître l'applicabilité des futurs programmes de recherche à l'action climatique." 

 

Valérie Trouet, directrice scientifique du Centre Belge du Climat : "Le changement climatique, la limitation de son impact (atténuation) et l'adaptation à ses conséquences (adaptation) figurent parmi les plus grands défis sociétaux et planétaires de notre ère. Cette prise de conscience s'accentue et de plus en plus de domaines de recherche scientifique se concentrent sur le changement climatique et les extrêmes climatiques. Qu'il s'agisse de l'étude du climat physique, de l'impact du changement climatique sur la terre et les eaux, des aspects sociétaux du changement climatique ou de ses aspects technologiques. De plus en plus de domaines de la société sont confrontés au changement climatique." 

 

Ella Jamsin, directrice opérationnelle du Climate Belge du Climat : "Organiser une conférence biennale autour de la science du climat et de la politique climatique est l'une des grandes ambitions du Centre Belge du Climat. Le thème de cette première édition (les causes et les conséquences des extrêmes climatiques) répond à l'intérêt général pour ce sujet d'actualité. Plus de 70 orateurs interviendront au cours des deux sessions plénières et des 18 sessions parallèles. Nous espérons offrir aux quelque 400 participants un programme passionnant d'ateliers sur deux jours et donner ainsi le coup d'envoi d'un rendez-vous biennal fixe dans le calendrier de la science climatique belge." 

 

Pour de plus amples information et les dernières infos sur le programme et les speakers, consultez le site web de l'event via www.scienceforclimateaction.be





Comments


bottom of page