top of page
Rechercher

La recherche climatique en Belgique

Favoriser la collaboration pour générer plus d'impact sur l'élaboration des politiques


Le Centre Belge du Climat et Belspo ont organisé une rencontre avec les contributeurs belges du sixième rapport d'évaluation du GIEC (AR6), ainsi qu'un large groupe de scientifiques et d'experts de diverses universités et institutions scientifiques impliquées dans la recherche sur le climat en Belgique.


Cette réunion, qui a eu lieu le 19 septembre 2023, avait plusieurs objectifs clés. Premièrement, elle visait à mettre en avant le dévouement des auteurs belges dans leur contribution du GIEC, à réfléchir au cycle d'évaluation précédent et à tirer des leçons précieuses de leur participation. Deuxièmement, elle visait à rassembler des scientifiques de différentes disciplines et institutions, et à discuter de la manière de favoriser la participation belge aux cycles d'évaluation du GIEC et d'accroître l'impact de la recherche scientifique sur l'élaboration des politiques.



La réunion a aussi cherché à approfondir les motivations et les défis rencontrés par les auteurs actifs dans rapport du sixième cycle d'évaluation (AR6). Les auteurs ont été encouragés à partager leurs expériences et leurs idées, et à identifier les obstacles qu'ils ont rencontrés au cours de leur participation. Simultanément, ils ont été incités à souligner les résultats positifs et les avantages personnels découlant de leurs contributions. Cette discussion collective a permis d'identifier les principales motivations qui ont inspiré les experts à s'engager dans le processus du GIEC et a fourni des perspectives sur les principaux obstacles.


Ensuite, des discussions approfondies ont été menées pour explorer les solutions possibles pour relever les défis identifiés. Les résultats de ces discussions sont destinés à guider les futures initiatives de soutien et les actions possibles pour faciliter et favoriser la participation belge aux prochains cycles du GIEC.


La réunion a démontré le fort intérêt de nombreux chercheurs de nombreuses disciplines à contribuer aux évaluations du GIEC et, plus largement, à s'engager dans des évaluations scientifiques qui sont pertinentes pour la prise de décision politique, mais aussi le besoin d'une information, d'une coordination et d'un soutien adéquats pour permettre un engagement plus large des scientifiques belges dans les évaluations du GIEC.


Les discussions très riches ont également mis en évidence les différentes façons dont les scientifiques peuvent influencer l'élaboration des politiques (par exemple, en vérifiant les faits, en traduisant la science dans le contexte local, en éduquant...). Il a également été clairement souligné qu'il reste beaucoup à faire pour améliorer le transfert de connaissances de la science vers la prise de décision, notamment par une meilleure compréhension des besoins des utilisateurs, un lien plus étroit entre les décideurs politiques et les chercheurs, et une meilleure coordination d'un paysage de recherche fragmenté en Belgique.






Le GIEC représente la référence en matière de connaissances climatiques pour guider la politique climatique et la Belgique possède une richesse d'expertise exceptionnelle qu'elle peut fièrement présenter sur la scène internationale. Pour la Belgique, en tant que pays relativement petit, une opportunité de faire briller son excellence scientifique au niveau mondial. Une opportunité que nous sommes déterminés à faciliter !

Pour rester informé de nos activités liées au GIEC, abonnez-vous à notre newsletter !


Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page